Sophrologie et sport

                 La sophrologie a fait ses preuves depuis de nombreuses années dans le domaine sportif.

 Pour parvenir à un bon niveau ou à un haut niveau, et se maintenir,  beaucoup de sportifs utilisent la sophrologie en préparation mentale. Effectivement  le mental fait toute la différence.

Motivation, concentration, maîtrise du stress, confiance en soi sont en effet les clés de la réussite.   Que ce soit en amateur ou professionnel, loisirs ou compétition propre, le sportif va devoir

                 - percevoir ( travail des sens) son environnement mais aussi son état corporel ( mental et physique)

                 - comprendre ( mémoriser le bon geste, les techniques...)

                 - excécuter et réussir un geste moteur

L'apprentissage est la succession d'habilités motrices , l'aboutissement d'opérations mentales.

Notre cerveau va mettre en mémoire nos émotions liées aux gestes (positives ou négatives) grâce au système limbique. Plus le sportif stocke de bonnes informations, plus son apprentissage est favorable.

La prise d'information doit donc être la plus pertinente et la plus positive possible. La sophrologie va intervenir sur la mémorisation, sur le renforcement positif, sur le développement des récepteurs d'informations en développant les 5 sens, la correction de gestes inadaptés.

         L'épreuve n'est jamais significative à elle seule, mais l'enjeu qu'elle représente pour le sujet de manière consciente ou inconsciente est à prendre en compte.

 A la base, le stress a une action positive. Il permet au corps de s'adapter à l'effort demandé. Quand il devient constant (trac, peur de l'échec, ..) il entraine des modifications corporelles qui, elles mêmes seront source d'agitation, de perte des moyens, d'hésitations.

 En intervenant par la sophrologie sur les réponses de l'organisme ( fréquence cardiaque, tensions musculaires..), la réponse sera modifiée et plus adaptée.